Prendre soin de soi, c'est important.

Ce que j'en dis du REIKI

 Reiki

Un Art de vivre en Conscience, qui se peaufine sur la durée…


Le Reiki est une pratique, redécouverte au début du XXème siècle

par le japonais Mikao Usui ; certains d’entre vous l’ont approchée de près ou de loin.




Mikao Usui Sensei a remis au goût du jour une pratique ancestrale tibétaine, l’associant à la philosophie de vie préconisée par l’empereur Meiji qui régnait alors au Japon, en la nommant Reiki.

La finalité de cette pratique dans son ensemble est de favoriser la guérison globale de l’être : physique, mentale, émotionnelle et spirituelle, en se reliant aux énergies de la Terre et du Ciel et en canalisant une énergie puissamment régénérante, pour la retransmettre par imposition des mains.



Le Reiki et moi


Le Reiki est arrivé en 1996 dans ma vie, comme ceux qui se connectent aux réalités invisibles, je ne crois pas au hasard…


formation reiki


Je peux dire aujourd’hui, que cette rencontre avec le Reiki a été pour moi, Source d’évolutions majeures dans ma vie ; même si j’ai aujourd’hui j'ai conscience d’avoir avancé doucement, d’une façon pas suffisamment attentive, en respectant  l’intégration des étapes progressivement, chaque étape après l’autre, telles que je les conçois à présent ont été importante.

Quand j’ai été initiée au Reiki, je ne m’étais pas préparée à me faire des auto-séances, mais nous faisions tous les mois des rencontres très instructives de ce qui se passaient dans le monde paranormal

Ce que j’ai découvert progressivement et de façon très inconfortable à certains moments, est que le Reiki nous amène à faire émerger nos programmations inconscientes, pour mieux les reconnaître si nous arrivons à nous placer dans l’humilité et mieux les transmuter en enseignements, dans le meilleur des cas.


Mes initiations

Mon hypothèse est que tout cela pourrait expliquer l’émergence d’une polyarthrite rhumatoïde en moi, maladie auto-immune, qui s’est révélée. Je ne faisais pas le lien .

Pour rappel, une maladie auto-immune est une maladie qui amène nos propres cellules à s’en prendre à elles-mêmes, dans un processus d’auto-sabotage. Mon corps me parlait ; encore fallait-il que je fasse le lien et que je comprenne… C’était le début d’un long processus initiatique qui me contactait et je n’ai pris conscience de cela, que bien plus tard.

Cette initiation m’a néanmoins amenée à accueillir la maladie et à changer beaucoup de choses, 


Voilà comment j’en suis arrivée à passer ma maîtrise et reçu le titre de Maître Reiki en 2008, sans avoir pris le temps de savoir suffisamment qui j’étais, où j’en étais véritablement dans ma pratique et dans mes sensations, ni ce qui se jouait au fond de moi, en coulisses.

Fort heureusement, l’énergie du Reiki m’a rattrapée et j’ai eu l’humilité d’écouter ce qui s’imposait à moi : après bien des années de pratique en indépendante, j’ai compris que je m’oubliais et je me suis engagée dans un travail approfondi sur moi avec une formation en relation d'aide par le toucher pendant 4 années . Thérapeute en toucher en 2014, psychothérapeute.

Branche de psychothérapie accordant de l’importance au corps et aux émotions. Lien entre le corps, l'ame et l'esprit. 




. Cette expérience a été pour moi tout aussi cuisante, qu’utile et j’en retire aujourd’hui de réels bénéfices : la Conscience que l’apprentissage du Reiki est un véritable processus de métamorphose intérieure et que chacun peut trouver un réel bénéfice à être accompagné dans son juste rythme intérieur, avec Conscience, bienveillance et intégrité par son Enseignant.


Une chose est sur : se former en Reiki prend du temps.

J’ai pu repérer en chemin, qu’à l’occasion de chaque niveau de Reiki, il y a une marche à monter, une étape à valider, sans laquelle le niveau suivant n’est pas à maturité et reste difficilement assimilable.

Ce qui m’est apparu au fil de mes accompagnements est que dans cette intention, chaque étape peut être préparée, abordée à un rythme ajusté aux besoins de chacun ; besoins qui peuvent être niés par la volonté d’un mental frénétique chez le stagiaire, quelquefois. Sans cette attention, la période de nettoyage peut s’avérer décapante, et l’intégration difficile, voire inaccessible.

Aujourd’hui après environ 12 ans de pratique du Reiki, j’ai pu constater qu’un sur-rythme dans les degrés amène régulièrement les stagiaires à perdre le fil de leur pratique et quelquefois même à partir dans une Pratique-Business, lorsqu’ils ont passé la Maîtrise.

Perdre le fil de la pratique est mauvais. J’ai compris sur la durée, au fil du temps, la valeur ajoutée d’un Maître-Enseignant de Reiki aussi appliqué et concerné qu’intègre dans ses préconisations à ses stagiaires.


Pour finir, je dirais que Mikao Usui nous a légué une pratique nous conférant des capacités étonnantes, que je considère comme une pratique d’Alchimiste : Elle peut nous permettre de transmuter le souffre de la souffrance et les lourdeurs de la vie, en enseignements sources de métamorphoses hautement bénéfiques.

Il a développé le Reiki au Japon, sur fond de culture zen, au début du XXème siècle. Aujourd’hui en Belgique, dans le courant du XXIème siècle, notre environnement n’est pas le même ; je crois vraiment que nous pouvons faire évoluer cette pratique magnifique, les pieds ancrés dans la réalité de notre époque, en faisant évoluer le modèle japonais d’origine, tout en conservant l’esprit Reiki initié par Mikao Usui.

En conscience que si nous avançons pas à pas, sans précipitation, tout est possible ; nous sommes potentiellement guidés par le monde invisible et par notre Cœur qui peut percevoir cette guidance de plus en plus à chaque instant.

Ce que j’ai trouvé de mieux pour avancer dans ce sens est de m’appuyer sur la Magie du Reiki ; notre pratique nous accompagne, guide nos perceptions pour agir au mieux de nos possibilités à chaque instant et trouver les ressources complémentaires, pour mettre de plus en plus de Conscience dans notre vie.

Pour cela, la condition sine qua non est la pratique régulière des auto-séances, toujours et encore, d’une part et l’attention consciente à chacun de nos mots, chacune de nos pensées, chacune de nos actions et bien sûr, la quête de justesse et de cohérence à chaque instant dans notre vie…

Ce n’est pas la facilité, j’en conviens, mais l’expérience que j’en fais est que c’est une véritable recette pour inviter le Bonheur à chaque instant dans sa vie, si nous nous y appliquons, au mieux de nos possibilités !